La cellule santé au travail

 

La cellule santé au travail est composée de médecins de prévention, d'infirmières en santé au travail, assistés par deux secrétaires.

 

I/ Les Médecins de Prévention: deux grands axes d’intervention  :

 

Axe 1: la surveillance médicale des agents (les examens cliniques).

 

Les médecins assurent la surveillance médicale des agents par plusieurs examens :

  • L’examen médical périodique effectué au minimum tous les deux ans. Dans cet intervalle, les agents peuvent bénéficier d'un examen médical supplémentaire à leur demande ou à la demande de leur employeur. Ces visites sont obligatoires et consistent en un examen clinique général complété en fonction du risque professionnel, par des dépistages (visuel, auditif, analyses d’urines…) ou d’autres examens de type analyses de sang, radios…
  • Les surveillances médicales particulières à l’égard des travailleurs handicapés, des femmes enceintes, des agents réintégrés après un congé de longue maladie ou de longue durée, des agents occupant des postes dans des services comportant des risques spécifiques, des agents souffrant de pathologies particulières. Elles ont un caractère obligatoire et leur fréquence est appréciée par le médecin de prévention (en principe tous les ans). Sur le certificat médical, ces consultations sont identifiées par la case « SMR » (surveillance médicale renforcée) qui est cochée.
  • Les visites de reprise après 12 mois de maladie consécutive et d’une manière générale à chaque fois que l’agent est susceptible de ne pas être en mesure de reprendre son travail dans des conditions normales. Dans ce cas il est souhaitable  de requérir préalablement l’avis du service santé au travail du cdg26.
  • En fonction des nécessités, le médecin peut demander des examens complémentaires (radios, analyses de sang…).

 

Par contre, il  ne peut être chargé des visites médicales d’aptitude physique à l’embauche ni des visites liées au contrôle médical d’un agent placé en congé maladie. Dans ces cas précis, la collectivité doit faire appel à un médecin expert agréé.

 

Axe 2: L’action sur le milieu professionnel (le tiers temps) :

 

Le médecin intervient aussi dans l’amélioration des conditions de travail et l’étude du milieu professionnel. Il doit y consacrer le tiers de son temps. Cela signifie qu’il doit se rendre sur le terrain pour analyser les conditions de travail des agents, à travers par exemple :

  • Des visites de locaux,
  • Des études de postes,
  • L’animation de formations,
  • La participation aux réunions du Comité Technique Paritaire et comité d’hygiène et sécurité…

 

Le médecin de prévention doit être consulté sur les projets de construction ou d’aménagement important des bâtiments administratifs et techniques et doit être informé des accidents de travail.

En pratique, les médecins travaillent en collaboration avec les Assistants de Prévention ( EX  ACMO), des agents chargés des fonctions d’inspection (ACFI) et des conseillers en hygiène et sécurité.

 

II/ Les infirmiers en Santé au travail :

 

L'infirmier en santé au travail est un professionnel de la santé et de la prévention, formé au suivi des agents des collectivités et aux actions de prévention en milieu de travail.

Nos infirmières réalisent, dans le cadre de protocoles établis par le médecin de prévention et sur la base de la connaissance des postes de travail, des entretiens infirmiers, privilégiant l'écoute de la personne. Ces entretiens permettent le recueil d’informations pertinentes et individualisées en relation avec le travail, sans auscultation médicale.

L’infirmier remet à l’agent et à la collectivité une attestation de suivi infirmier.Le dernier certificat remis par le médecin de prévention est toujours valide.

Si toutefois, l’infirmier décèle une situation nécessitant un avis médical, l’agent sera convoqué pour une visite auprès du médecin de prévention.

En tant que membre de l'équipe pluridisciplinaire, l’infirmier exerce son activité en relation avec les autres préventeurs et réalise des actions en milieu de travail : étude de poste de travail, actions dans les domaines de la prévention, de l'éducation en matière d'hygiène, de santé individuelle et collective mais aussi en matière de sécurité.

Le médecin de prévention peut lui confier, sous sa responsabilité, certaines de ses activités dans le cadre de protocoles écrits.

 

III/ Les secrétaires :

 

 

Elles sont chargées des plannings, des convocations, de la facturation et du bon fonctionnement administratif et informatique du service.

Elles ont aussi en charge l’accueil téléphonique.

 

IV/ Organisation et Fonctionnement de la médecine préventive :

 

La mise à disposition de médecins et d'infirmiers, pour le suivi médical des agents est réservée essentiellement aux agents des collectivités territoriales et de leurs établissements publics, titulaires ou non titulaires, à temps complet ou non complet. L’adhésion à ce service se fait de manière contractuelle (cf modèle de convention).

Nos médecins de prévention et nos infirmières sont répartis par secteurs. Ils reçoivent soit au centre principal d’examen, situé à la Maison des Communes à Bourg les Valence, soit au centre annexe situé à Montélimar, soit enfin dans l’un des centres d’examen répartis sur l’ensemble du territoire, au plus près des collectivités affiliées.